Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours aimé la photo. Lorsque mes parents m’ont offert mon premier appareil à mes 8 ans. Cela fut une révélation, je n’arrêtais jamais de prendre tout ce que je pouvais. À côté, je tenais un crayon à la main pour dessiner à chaque instant. Je piquais les feutres d’architecte de mon père pour faire mes propres dessins et plans.

Avec le temps, j’ai grandi et il a fallu que je choisisse un vraie voie. Après avoir fait un baccalauréat en option Arts Plastique, je n’ai pas fait le choix de me tourner vers les Beaux Arts, trop abstraits à mon sens. J’ai donc décidé de commencer une licence d’Histoire de l’Art à la Sorbonne. C’était passionnant, j’ai beaucoup appris. Cependant, après deux années, les perspectives professionnelles ne m’enchantaient pas tellement. En tant que surperactive créatrice, je ne me voyais pas finir enfermée dans une bibliothèque. J’ai donc pris un virement peu attendu. Ma passion pour la cuisine grandissait et je tenais un blog de recettes. J’ai souhaité me diriger vers cet axe en choisissant une 3e année de licence dans l’événementiel. Cela m’a permis d’enter à La Guinguette d’Angèle, belle entreprise pleine de couleurs. J’ai contribué à l’organisation de beaux événements. La photo faisait partie de mon travail puisque je m’occupais du contenu des réseaux sociaux de l’entreprise. Après quelques mois, je ne me sentais pas épanouie dans l’événementiel. J’ai choisi de trouver ma voix et de quitter cette belle équipe pour me trouver.

Les mois qui ont suivi n’ont pas été très faciles sur le plan personnel et j’ai vécu des événements difficiles. Pour ne pas me perdre, j’ai choisi de me lancer dans la communication avec un bachelor. Ces études sont très intéressantes et je m’y sens bien. Pour ce bachelor, il a fallu que je réalise un stage. Ma passion pour la gastronomie était toujours présente, je voulais travailler dans l’image de com de celle-ci. Après quelques recherches, je suis tombée sur l’Agence Melchior. Elle était parfaite, tellement qu’il me semblait impossible d’y parvenir. À ma grande surprise, j’ai réussi. Je n’y croyais pas. J’y suis restée plus de trois mois au pôle digital avec une superbe équipe qui m’a beaucoup appris. La directrice du pôle m’a offert la possibilité de réaliser toutes les photos. J’ai pu entrer dans les plus belles cuisines et rencontrer de grands chefs comme Eric Frechon. Puis, le stage a pris fin de manière inattendue par ma faute.

Cette expérience m’a confirmé dans ma volonté de devenir photographe. J’aime ça. J’adore ça. Je veux faire ça. Après avoir tourné le dos pendant des années aux métiers artistiques, il fallait me rendre à l’évidence, c’était ça que je voulais faire.

Aujourd’hui, j’ai la chance de retravailler pour l’Agence Melchior, pour laquelle je ne suis plus stagiaire mais photographe, un rêve qui devient réalité.

Mary, xx

Mary Devinat © 2018
All the pictures are mine.
Please, don’t use them without my permission.